Bulletin Spécial Info-SFFQ – Luc Dagenais, lauréat du Prix Solaris 2018

Québec, le 6 mai 2018 — Le Prix SOLARIS 2018 a été attribué à Luc Dagenais pour sa nouvelle « La Déferlante des mères ». Originaire de l’Outaouais, ayant longtemps vécu à Montréal, Luc Dagenais habite maintenant en Estrie. Après avoir occupé divers emplois, il se consacre aujourd’hui à ses activités littéraires. Sa nouvelle « La Vie des douze Jésus » lui a valu le Prix Solaris 2009, et l’ensemble de sa production 2012 d’être finaliste au Prix Jacques-Brossard. Il joue aussi différents rôles au sein de la maison d’édition Les Six Brumes, de la revue Brins d’éternité et collabore au site Internet La République du centaure.

Sa nouvelle « La Déferlante des mères » a unanimement séduit les membres du jury. Il s’agit d’une histoire au souffle très puissant, un texte coup de poing qui exprime le ras le bol des femmes face au patriarcat. Il semble avoir été écrit dans l’urgence à la suite du mouvement #metoo. Si cette nouvelle n’était pas signée, on pourrait difficilement s’imaginer qu’elle a été écrite par un homme ! Une réflexion très riche sur la maternité, ici indissociable de la guerre, qui risque de susciter des débats. Être enceinte, c’est donner la vie mais aussi, comme guerrière, c’est envoyer à la mort tous ceux qui refusent de se joindre à la Déferlante. Un texte sans concession qui, malgré les apparences, n’est pas manichéen, car s’y expriment différentes voix, divers degrés du féminisme : radical, modéré, par défaut. A certains moments, le personnage principal doute du bien-fondé du sacrifice des vies, mais elle proclame sa foi dans le nécessaire combat des femmes.

Le gagnant mérite une bourse de 1000 $. Sa nouvelle sera publiée dans SOLARIS 207, à l’été 2018. Le Prix SOLARIS 2018 a été remis le dimanche 6 mai 2018, lors du congrès Boréal à Montréal.

Le jury du Prix SOLARIS 2018, appelé à délibérer selon un processus de sélection anonyme, était composé de : Claude Janelle, critique et spécialiste des genres de l’imaginaire Jean Pettigrew, éditeur aux éditions Alire et de la revue Solaris et Pascal Raud, écrivain et directeur littéraire de Solaris.

Le jury tient à souligner que le nombre de participations était nettement supérieur à celui des an-nées précédentes. Le genre prédominant était la science-fiction. Toute l’équipe de Solaris remercie chaleureusement les participants et les membres du jury de leur collaboration et prie ses lecteurs de bien noter que la date limite de participation pour la pro-chaine édition est le 8 mars 2019.

Jonathan Reynolds, coordonnateur Source : Jonathan Reynolds (418) 837-2098 reynolds@revue-solaris.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>