Bulletin Spécial Info-SFFQ — Prix des Horizons imaginaires 2017 : sélection finale du jury étudiant.

Montréal, 22 avril 2017 – Les membres du jury étudiant du Prix des Horizons imaginaires ont eu la difficile tâche de procéder à la sélection finale des trois romans qu’ils jugeaient les meilleurs, parmi les cinq œuvres qu’ils ont eu à lire durant l’année scolaire 2016-2017. Le mardi 18 avril, après de sérieuses délibérations et un vote final très serré, Terre des Autres de Sylvie Bérard, Celui qui reste de Jonathan Brassard et Maleficium de Martine Desjardins ont su gagner leur faveur. Le jury tient toutefois à souligner les grandes qualités des deux autres œuvres finalistes, soit Transtaïga d’Ariane Gélinas et La Tueuse de dragons d’Héloïse Côté.

L’identité de la lauréate ou du lauréat sera dévoilée lors de la cérémonie de remise du prix le samedi 6 mai, dans le cadre du Congrès Boréal, au Monastère des Augustines de Québec.

 

À propos de Terre des Autres – Sylvie Bérard (Éditions Alire, 2004)
Cette romance planétaire expose les tensions qui s’installent lorsque des humains tentent de coloniser le monde aride de Mars II, ou plutôt de Sielxth dans la langue des Darztls, peuple à l’apparence reptilienne qui vit déjà sur cette planète de sable et de chaleur. Les jurés ont été séduits par la complexité des relations qu’entretiennent les personnages, au-delà des différences de sexe, de race et de classe, et ils ont aimé les rencontres étonnantes que chacun des chapitres leur proposait. Les jurés ont ainsi entendu le puissant appel à la rencontre de l’autre qu’a su lancer ce roman, qui s’assume avec brio dans une science-fiction de qualité.

À propos de Celui qui reste – Jonathan Brassard (Éditions Tête première, 2016)
Avec ce roman fantastique aux frontières de l’horreur, Jonathan Brassard joue sans fausser des thèmes de l’amour filial, de la liberté et de l’exclusion, auxquels ont été sensibles les jurés, qui n’ont pu s’empêcher de passer du rire aux larmes au gré de la plume de l’auteur comme de celles qui poussent sur certains personnages. En suivant le récit à l’humour noir et grinçant d’un narrateur malgré tout attachant, ils sont entrés dans une intrigue qui exploite bien l’ambiguïté de la mutation aviaire, et ce, jusqu’à une fin parfaitement… enlevante !

À propos de Maleficium – Martine Desjardins (Éditions Alto, 2009)
Les mots de Martine Desjardins qui parsèment cet ensemble de sulfureuses confessions ont plaisamment perturbé les jurés, qui sont demeurés impressionnés par la richesse des couleurs, des odeurs et de toutes les sensations que le roman savait faire naître en eux. Il s’agit d’un roman osé, qui leur a permis de sortir de leurs habitudes de lecture et qui leur a fait voir un visage sublimement inquiétant du fantastique, dont les masques cachent la réelle identité du mal comme du bien.

À propos du Prix des Horizons imaginaires
Le Prix des Horizons imaginaires permet à des étudiants du réseau collégial de découvrir cinq œuvres actuelles d’auteurs canadiens participant en français des littératures de l’imaginaire (science-fiction, fantastique, réalisme magique, etc.). Le prix s’inspire du Prix littéraire des collégiens et du Prix Imaginales des lycéens : les étudiants agissent en tant que jurés littéraires tout au long de l’année scolaire, lisent les œuvres, en discutent dans le cadre d’activités encadrées par des enseignants et participent à des rencontres avec les auteurs. Une bourse symbolique de 300,00 $ est remise cette année au lauréat : il s’agit d’une somme amassée par les étudiants eux-mêmes grâce à des collectes de fonds qu’ils ont organisées durant l’année. Né d’une initiative propre au Collège Marianopolis, le Prix des Horizons imaginaires sera ouvert aux autres collèges et cégeps du Québec dès l’automne 2017.

Liens utiles

Horizons imaginaires – Éditions Alire – Sylvie Bérard – Terre des Autres – Éditions Tête première – Jonathan Brassard – Celui qui reste – Éditions Alto – Martine Desjardins – Maleficium – Collège Marianopolis – Congrès Boréal – Monastère des Augustines

Pour information : 
Mathieu Lauzon-Dicso – 514 931-8792 (348)

horizonsimaginaires@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>